COVID-19 - consommation d'énergie des entreprises, quel impact ?

quelles sont les conséquences du covid 19 pour l'énergie et les entreprises ?

 
Dans l'état actuel des choses, nous ne pouvons pas mesurer les retombées de la pandémie sur le marché de l'énergie. Les conséquences se ressentent à la cour et à long terme, nous pouvons cependant essayer d'envisager l'après-crise.

L'énergie est une ressource essentielle et comme tout service elle dépend de trois principes: continuité, adaptabilité et égalité de traitement.

La continuité de la distribution en électricité est indispensable et est rendue possible grâce aux opérateurs comme Enedis ou Edf, qui nous soutiennent que les centrales nucléaires et thermiques peuvent maintenir leurs activités et que le réseau de distribution est opérationnel.

Une baisse de la demande d'électricité pour les professionnels

Les demandes d'approvisionnement en électricité ont régressés de 15% pendant le mois écoulé à cause de la réduction de l'activité économique en France.

Cette baisse est due principalement à l'arrêt de l'industrie, du ralentissement des activités des commerces et du secteur des transports. Le confinement étant prolongé, cette baisse de la demande d'électricité devrait augmenter.

Explosion des pratiques numériques durant le télétravail.

« Le télétravail et le confinement quant à eux ont pour conséquence le recours au recours au numérique qui représente en temps normal à peine 10% de la consommation électrique en France. Dans ce contexte d'épidémie les consommations en électricité du secteur numérique ont augmenté de 50%. Ce secteur ne peut cependant pas compenser à lui seul la baisse généralisée des consommations d'énergie. »  Accrochez CHEN, fondateur de  Déconseil .

 

En réaction à la commission de régulation de l'énergie demande à EDF et RTE de suspendre le système des heures de pointe, qui permet à certains clients de bénéficier de tarifs préférentiels en fonction de la demande et des périodes de l'année. Lorsque ce système est en marche le prix payé par le consommateur final est plutôt faible en été et le prix devient élevé l'hiver.

 

En temps normal, la consommation d'électricité est à son maximum vers 8 h, lorsque les entreprises connaissent leur activité. La baisse de la production économique combinée au confinement font disparaître ces photos de consommations journalières.Les fournisseurs d'énergie se mobilisent pour les entreprises

 

EDF reporte les factures de ses clients les plus touchés.

Pour les très petites entreprises lourdement impactées par la crise, et en application des mesures prévues par le gouvernement, EDF Entreprises a rencontré en place un dispositif visant à reporter le paiement des factures énergétiques afférentes aux locaux professionnels et commerciaux.

 

Ce dispositif concerne les échéances de paiement des factures exigibles entre le 12 mars 2020 et la date de cessation de l'état d'urgence sanitaire. Le paiement de ces factures sera reporté et payé de manière échelonnée sur une durée de 6 mois.

Qui est concerné par cette mesure?

Ce dispositif concerne l'ensemble des très petites entreprises qui sont susceptibles de bénéficier du Fonds de solidarité mis en place par le gouvernement.

ENGIE  propose à ses clients professionnels, utilisateurs de gaz et d'électricité, un rapport des échéances de mars jusqu'à la fin de la crise sanitaire, puis un lissage sur 6 mois des créances reportées à partir de la fin de la crise sanitaire. 

Conclusion

En ayant l'activité économique au strict minimum le COVID-19 bouleversé le secteur de l'énergie et inversé les courbes des consommations entre les particuliers et les professionnels. Les entreprises consomment moins d'énergie alors que les consommations des particuliers explosifs. Deconseil.com aide les entreprises à réaliser leurs projets énergétiques après le covid-19